S’il est un peintre de notre génération qui a donné au Havre ses représentations les plus familières, c’est bien Jean Claude Malandain.
Ses promenades en front de mer, ses cabanes, l’entrée majestueuse du port du Havre, ses effets de miroir sur le sable …
 
Alliant le trait précis d’un dessinateur, qui avait en son jeune temps pratiqué la BD avec bonheur, et les couleurs de l’aquarelle, son style est devenu une marque et fait école. Sa série spéciale de cinq tableaux réalisés à l’occasion des 500 ans de la fondation de la ville du Havre sont à découvrir et à admirer.
Mais c’est aussi un peintre toujours en mouvement, qui innove, pratique à l’occasion toutes les autres techniques de la peinture et différents thèmes tout en conservant son style.
Également attachée à sa ville du Havre, notre société se retrouve dans ce peintre, dans sa manière d’habiter et de valoriser ces lieux et les hommes qui y vivent. Jean Claude Malandain est souvent présent dans notre communication et nous n’hésitons pas à l’exposer sur nos murs. Ce qui ne laisse jamais indifférents les visiteurs qui goutent, au passage, les oeuvres fleuries de son épouse Maryvonne.